Acceuil » Nos ressources » Traite Négrière & Esclavage » Ouèssè et sa toponymie

Ouèssè et sa toponymie

Trois hommes capturés au nord de la capitale Agbomè (actuel Abomey) du royaume de Danxomè (Dahomey) arrivent à se libérer de leurs entraves au cours de la halte de Savi. Ils s’enfuient vers l’est et s’établissent à quelques kilomètres du lac Toho. Retrouvés par les troupes danhoméennes, ils prétextent que leur établissement est motivé par leur désir de produire des vivres à destination de la couronne d’Abomey. Informé, le Roi (Guézo probablement) leur accorde le privilège de demeurer dans cette contrée, avec la condition d’une livraison régulière à Abomey de leurs récoltes agricoles. Sur l’ordre de baptiser leur territoire d’établissement, l’un des trois captifs fugitifs obtient la faveur de faire cet exercice visiblement très important à ses yeux. Ce dernier choisit le nom Ouèssè, en souvenir et en hommage à Ouèssè Wogoudo, sa terre natale où il fut capturé. Aujourd’hui, les habitants de cette contrée se remémorent cette origine à travers un rite organisé pour le repos des âmes de leurs ancêtres ‘’esclaves’’ décédés.

Ouèssè et sa toponymie

Ouèssè et sa toponymie

Ouèssè et sa toponymie

Ouèssè, la naissance d'une cité

Trois hommes capturés au nord de la capitale Agbomè (actuel Abomey) du royaume de Danxomè (Dahomey) arrivent à se libérer de leurs entraves au cours de la halte de Savi. Ils s’enfuient vers l’est et s’établissent à quelques kilomètres du lac Toho. Retrouvés par les troupes danhoméennes …

Ouèssè et sa toponymie

Ouèssè et sa toponymie