Tchamba

Dans l’histoire de la traite négrière, le vodoun se positionne comme un système de conservation et d’animation de la mémoire. Dans cet univers, il existe certaines divinités dont les rites et pratiques culturels et cultuels rappellent les souffrances endurées par les captifs et les esclaves.  C’est le cas du Tchamba, une divinité dont l’histoire se réfère à la vie d’une esclave et aux rites de commémoration qui lui ont été organisés après son décès. Son culte s’inscrit véritablement dans le registre de la matérialisation de la mémoire de la traite négrière et de l’esclavage à travers la célébration de l’esclave et de ses douleurs. A Ouidah (Adjido), dans le temple Lankpan, des rituels se font tous les ans au Tchamba en l’honneur des captifs décédés le long du parcours de la route des esclaves et des différentes communautés ayant subi les affres de la traite négrière.

Tchamba

Tchamba

Tchamba

Tchamba, une divinité dédiée aux esclaves

Dans l’histoire de la traite négrière, le vodoun se positionne comme un système de conservation et d’animation de la mémoire. Dans cet univers, il existe certaines divinités dont les rites et pratiques culturels et cultuels rappellent les souffrances endurées par les captifs et les esclaves. …

Tchamba

Tchamba