Cérémonie de sortie d’enfants chez les Attindehou

Les pratiques culturelles et cultuelles de certaines collectivités familiales de Ouidah sont profondément marquées par des indices mémoriels liés à la traite négrière et à l’esclavage local dont la ville fut le théâtre pendant près de 04 siècles. Ce territoire donne donc à voir des mécanismes traditionnels de sélection et d’animation de la mémoire de la grande déportation qui en constituent de véritables conservatoires patrimoniaux. Le rite de sortie d’enfants chez les Attindehou en est une illustration édifiante. Il reconstitue, dans un jeu de rôle, les scènes de capture de populations Yorouba par des troupes fon d’Abomey, ainsi que la suite en matière d’acheminement et de mise en esclavage. Chaque baptême est donc un tableau artistique de commémoration et de transmission de l’histoire et de la mémoire de la traite négrière.

Cérémonie de sortie d’enfants chez les Attindehou

Cérémonie de sortie d’enfants chez les Attindehou​

Cérémonie de sortie d’enfants chez les Attindehou

Atindéhou et la sortie d'enfants

Les pratiques culturelles et cultuelles de certaines collectivités familiales de Ouidah sont profondément marquées par des indices mémoriels liés à la traite négrière et à l’esclavage local dont la ville fut le théâtre pendant près de 04 siècles…

Cérémonie de sortie d’enfants chez les Attindehou

Cérémonie de sortie d’enfants chez les Attindehou